Passion Mag n°5 – février 2024

Passion Mag nº5

Avant toute chose une très bonne année à tous pleine de lumière de cette magnifique lumière de Noël qui a brillé dans les yeux de presque tous les enfants, n’oublions cependant pas ceux qui souffrent et n’ont pas eu de Noël il est parfaitement injuste de priver des innocents de la joie de recevoir à ce moment-là de l’année, ayons une pensée pour eux.

Après la frénésie des fêtes de fin d’année votre magazine se pare d’une nouvelle rubrique, en effet, désormais vous pourrez retrouver dans chaque numéro, le compte-rendu de nos soirées, y découvrir les photos et parfois même les vidéos.

D’ailleurs, peut-être serez-vous présent à une de nos prochaines soirées ?
— Paris est une fête. Disait Ernest Hemingway, fort de cette affirmation, qui à maintes reprises s’est avérée juste, Michel Soyer et moi-même avons donc décidé d’organiser des événements glamours et chics sous forme de déjeuners, dîners et autres, ouverts à tous dans la limite des places disponibles, sur inscription payante certes mais que vous pourrez gagner aussi après un tirage au sort en envoyant un mail à : contact.passion.magazine@gmail.com. N’oubliez pas de mentionner vos noms et prénoms, et en écrivant : juste Passion Magazine.

C’est notre façon à nous d’apporter un peu de couleurs dans une actualité rongée par cette folie meurtrière rouge sang qui, comme une traînée de poudre, s’est abattue sur le monde, en éclaboussant sur son passage, l’innocence des civils qui payent de leurs vies, de leur angoisse, de leur peur, le plus lourd tribu.

La folie des hommes a précipité Israël au plus profond des enfers puis désormais la Palestine. Après l’Ukraine c’est donc les citoyens de ces deux états qui sont poussés dans la danse infernale…
Comme Prévert avait raison !
Quelle connerie la guerre !
Celle-là, et toutes les autres…
Et c’est parti pour la ronde des informations sur toutes les chaînes de télés du monde qui se nourrissent d’images chocs et nous vomissent la guerre glaciale et inhumaine.
Les services secrets les plus performants du monde n’ont rien vu venir, préférant paraît-il l’intelligence artificielle aux hommes infiltrés de terrain. Et voilà, selon moi le premier clash de l’intelligence artificielle.

Les services secrets, les meilleurs du monde, n’ont pu pour la première fois de leur existence, voir plus loin que leur foutue IA. Ça fait réfléchir !

C’est pourquoi, nous ici, à notre faible niveau, n’auront jamais recours à cette enchanteresse nommée IA, car nous trempons notre plume dans l’encre de notre cœur, pour écrire avec nos tripes !

Notre sève c’est vous, c’est nous, ce sont des émotions brutes qu’aucun logiciel, même le plus performant, ne pourra jamais retranscrire, et nous n’avons pas choisi le nom de notre magazine par hasard car nous le voulons brûlant comme la Passion, libre et sincère, poétique, irrévérencieux parfois.

Nous sommes là pour apporter du rêve mais aussi pour conjuguer nos âmes et en extraire ce qui nous fait vibrer pour vous faire vibrer avec nous.

Bonne lecture !

Passionnément vôtre.
Helena et toute l’équipe de Passion Magazine